•  

    On estime qu’il y a plus de 90 millions de personnes en Amérique du Nord qui souffrent d’insomnie, de ronflement ou d’apnée du sommeil.

    L’apnée du sommeil est une maladie. Elle peut être traitée mais pas guérie. Le traitement proposé par votre médecin dépendra de votre degré d’apnée selon qu’elle est légère, modérée ou sévère.

    À ce jour, il n’existe aucun médicament qui puisse soigner l’apnée du sommeil mais il existe deux thérapies qui ont prouvé leur efficacité dans le traitement de l’apnée obstructive du sommeil (AOS) soit un appareil à pression positive continue (PPC – CPAP) ou une orthèse d’avancement mandibulaire (OAM).1

    Ventilation à pression positive continue (PPC ou CPAP)CPAP machine pour l'apnée du sommeil et ronflement. Sleep apnea and snoring

    • Ce traitement utilise un appareil ayant un compresseur et un humidificateur et qui permet d’ insuffler de l’air en continu par le nez, grâce à un masque porté pendant le sommeil.
    • Cet appareil est considéré comme traitement de choix ou le « gold standard » pour les gens souffrant d’un syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS) surtout pour les cas modérés et sévères. Le terme CPAP est une abréviation pour le terme anglais « Continuous Positive Airway Pressure« . L’un des termes utilisés en français est un appareil à pression positive aérienne continue (PPAC)  ou simplement un appareil à pression positive continue (PPC).
    • L’air insufflé permet de maintient les voies respiratoires ouvertes de façon continue, ce qui supprime les apnées et permet de normaliser le flux de l’air (oxygène) et les échanges gazeux.
    • La pression continue de l’appareil CPAP est réglée spécifiquement pour chaque personne de façon à empêcher l’affaissement de la voie aérienne dans la gorge. La sévérité de l’apnée déterminera la pression à utiliser avec le CPAP.
    • Bien que ce traitement soit extrêmement efficace, il faut prendre le temps de s’habituer à dormir avec le masque. Cela peut paraître inconfortable au début, mais il faut être patient. La diminution des symptômes se fait sentir au bout de 4 à 6 semaines, à condition de porter le masque toutes les nuits.
    • Ce traitement ne permettra pas une guérison mais améliorera la qualité du sommeil et diminuera plusieurs des symptômes associés à l’ AOS comme le manque de vigilance, les troubles de mémoire et la pression artérielle en cas d’hypertension associée.
    • Ce traitement permet souvent d’améliorer la qualité de vie, la mémoire  et la vigilance des personnes atteintes, ainsi que de faire baisser la pression artérielle en cas d’hypertension associée.

    Observance

    • Malgré son efficacité, la littérature rapporte que près du 2/3 des patients (60-70%) on cessé de porter leur CPAP après un an car ils ne le tolèrent pas.
    • D’autres études rapportent une acceptation de 70 à 80% des usagers  pour une durée minimale efficace de 5 heures par nuit. L’acceptation par le patient dépend principalement à sa capacité à gérer les effets secondaires reliés à l’utilisation de l’appareil.

    Coût

    Selon l’Association pulmonaire du Québec, un appareil CPAP et un masque peuvent coûter (en 2013) entre 1 500 $ à plus de 2 200 $ selon le degré de sophistication et les options de l’appareil et ces frais  ne sont pas remboursables par le Régime de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Les coûts reliés au traitement sont toutefois admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux et sont souvent couverts par certaines assurances médicales.

     

    Orthèse d’avancée mandibulaire

    ➡ Pour en savoir plus sur les orthèses d’avancement mandibulaire pour le traitement de l’apnée du sommeil et du ronflement.

     

    D’autres thérapies peuvent être envisagées si l’appareil PPC ou une orthèse d’avancée mandibulaire s’avèrent inefficaces.

    Chirurgies

    Si le traitement par ventilation CPAP ne fonctionne pas ou n’est pas bien toléré, une opération chirurgicale peut être envisagée pour les cas d’apnées les plus sévères.

    Efficacité des chirurgies

    • Plusieurs types d’opérations destinées à réduire les ronflements et les apnées existent mais leur efficacité est relativement faible et les apnées ont tendance à réapparaître quelque temps après l’intervention.
    • Il n’existe pas suffisamment de données probantes ces interventions soient recommandées aux personnes souffrant d’une apnée du sommeil qui n’est que légère ou modérée.
    • La chirurgie n’est pas efficace pour tout les patients. Elle  peut parfois améliorer les symptômes mais,  pour certains cas, elle peut même empirer votre cas l’apnée du sommeil ce qui ne rend rarement ces procédures un traitement de premier choix.

    Chirurgies des voies aériennes supérieuresSociété canadienne thoracologie

    Voici les  directives de la Société canadienne de thoracologie concernant les chirurgies des voies aériennes supérieures pour le traitement des troubles respiratoires du sommeil chez l’adulte (2005). (5)

    • La présence d’amygdales hypertrophiées ou volumineuses chez une personne souffrant du syndrome d’apneé-hypopneé obstructive du sommeil (SAHOS) justifie une consultation avec un ORL pour une éventuelle amygdalectomie.
    • Le SAHOS doit être exclu chez les patients qui envisagent une opération des voies aériennes supérieures pour cause de ronflement.
    • Les patients qui se voient proposer une opération du palais pour le ronflement doivent être informés des taux d’échec et de réussite de la procédure envisagée et du risque de problèmes d’utilisation d’un PPC par la suite s’ils développent un SAHOS.
    • L’uvulopalatopharyngoplastie (UPPP) peut être envisagée chez certains patients souffrant de SAHOS qui n’ont pu être soulagés par le traitement PPC (CPAP) et/ou par un appareil buccal. Cette technique chirurgicale dans laquelle du tissu du palais ou de l’arrière de la gorge est enlevé afin d’augmenter le volume des voies  respiratoires était surtout utilisée dans les années 1980-1990 pour le traitement du ronflement simple et du syndrome d’apnée du sommeil modéré.  Ce traitement est maintenant délaissé au profit de traitements, chirurgicaux ou non  qui sont moins invasifs.
    • L’uvulopalatoplastie  au laser est une procédure similaire à l’UPPP mais moins invasive n’est pas une procédure recommandée pour le traitement du SAHOS car plusieurs études ont démontré son inefficacité pour traiter le ronflement et l’apnée du sommeil.
    • Une trachéostomie ne doit être envisagée que pour certains patients souffrant de SAHOS qui sont soigneusement sélectionnés après l’échec de tous les autres alternatives de traitements.
    • Une chirurgie orthognathique  ou  maxillomandibulaire peut être efficace pour certains patients souffrant de SAHOS qui n’ont pas été traités efficacement par la PPC (CPAP) et/ou par un appareil buccal.
    • Pour la plupart des formes de chirurgie des voies aériennes supérieures, les bénéfices dans le traitement du SAHOS n’ont pas été démontrés par des essais cliniques contrôlés. Les nouvelles procédures ou celles non validées doivent être considérées comme expérimentales et être rigoureusement testées par des études de recherches avant d’être utilisées à grande échelle en pratique clinique.
    • Chirurgie du nez et des sinus : Peut-être utile lorsque les apnées sont liées à une anomalie de la cloison nasale et/ou des sinus, ce qui gêne la respiration.

    Chirurgie pour la perte de poids

    • Si l’apnée du sommeil est causée en partie par une obésité importante, la perte de poids peut d’agir favorablement sur les apnées. Des études ont démontré que la chirurgie bariatrique, qui consiste à restreindre les apports de calorie et/ou à faire en sorte que ces calories ne soient pas assimilées par l’organisme, permet de réduire la gravité des apnées. Cette option est cependant  réservée aux obésités graves.

    Médication

    Bien qu’aucun médicament ne puisse éliminer l’apnée du sommeil, certains traitements peuvent aider à réduire les apnées en soignant la cause. Par exemple :

    • L’utilisation de corticoïdes par voie nasale peuvent réduire le nombre d’apnées s’il est déterminé que les apnées sont dues à une rhinite allergique.
    • La prise d’un médicament anti-reflux (de type omeprazole) peut aider à réduire les apnées chez des personnes ayant un reflux gastro-oesophagien qui aggrave les apnées.
    • Pour ceux chez qui la somnolence est significative en  fin de journée,malgré un traitement à l’aide d’un CPAP, des médicaments stimulants peuvent être prescrits.

    Apnée du sommeil et anesthésie

    • Les patients souffrant d’apnée du sommeil (SAOH)courent des risques accrus d’intubation endotrachéale difficile.
    • Les médicaments administrés pendant lors de l’anesthésie et pendant la période postopératoire peuvent augmenter la gravite? du SAHOS après une opération.
    • Les patients souffrant d’apnée du sommeil doivent débuter un traitement avant toute opération. Lorsqu’un patient est traité par PPC  (CPAP) avant une opération, il doit continuer sa  thérapie immédiatement après l’opération.(5)

     

    Procédure de radiofréquences

    • section en construction…

    Entrevue avec le Dr Pierre MayerPierre Mayer pneumologue expert en apnee du sommeil et ronflement traitement discute des traitements en entrevue Radio-Canada. InfoSommeil.ca

    Pour en savoir plus sur l’apnée du sommeil et les traitements disponibles, écoutez cette brève entrevue à l’émission Les éclaireurs avec le pneumologue et professeur, Pierre Mayer

    ➡ (L’Audio fil du samedi 7 mars 2015)

     

     


    Réf. : passeportsante.net, Association pulmonaire du Québec, servicevie.com, Association pulmonaire du Canada
    American Academy of Sleep Medecine, doctorstevenpark.com.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ventilation_en_pression_positive_continue
    (5)  Directives de la Société canadienne de thoracologie : Diagnostic et traitement des troubles respiratoires du sommeil de l’adulte. Can Respir J Vol 14 No 1 January/February 2007

     1-Apnée obstructive du sommeil. Information pour le patient avisé. Collège des médecins du Québec, Ordre des dentistes du Québec et Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec, septembre 2016

     

      Dernière mise-à-jour : 2016-10-25 à 21:37:46 © Jules E. Lemay, OrthoLemay.com

Commentaires et/ou questions (62)

  • Louis dit :

    Pourquoi ne pas parler de la technique des balles de tennis?
    je me demande pourquoi vous n’evoquez pas la solution des balles à coudre sur le dos pour obliger à dormir sur le côté. Cette recette de « grand-mère » permet souvent d’eviter le ronflement et l’apnée.

    • Dr Jules dit :

      Le truc des balles de tennis n’est qu’un parmi une panoplie de moyens et astuces disponibles pour aider les dormeurs à garder leur voies respiratoires supérieures dégagées pendant le sommeil et faciliter ainsi la respiration et diminuer le ronflement et l’apnée du sommeil. Certains moyens visent à empêcher le dormeur d’être sur le dos tandis que d’autres visent à garder la mandibule avancée pour ouvrir les voies respiratoires supérieures.


      La technique des balles de tennis

      Cette technique est une méthode simple de thérapie positionnelle qui tente d’empêcher les gens de dormir sur le dos. Cette méthode n’est pas nouvelle, le premier brevet d’invention date de 1907 (Fig. A ci-dessous). Une balle de tennis est attachée sur le dos à l’aide d’une ceinture ou courroie. Certaines personnes les cousent aussi dans un T-shirt. Depuis, différentes versions commerciales ont été produite comme ce gilet ayant une une poche cousue sur le dos permettant d’y insérer une balle (Fig. B). Ceci rend inconfortable dormir sur le dos et force le dormeur à changer de position et dormir sur le côté. Dans cette position, il est moins probable que les tissus mous de la gorge s’affaissent et bloquent les voies respiratoires supérieures, ce qui cause de l’apnée du sommeil ou des hypopnées.

      Une version très simple et peu coûteuse consiste à utiliser un bas dans lequel une pou plusieurs balles sont insérées et d’attacher le tout à une ceinture (Fig. C). Des gilets permettent aussi d’insérer des balles ou des cellules d’air ayant le même rôle (Fig. D). Une version simple et ingénieuse (Ben snore ball) consiste à utiliser une balle de golf qui est attachée à l’aide d’une attache plastique à une épingle à linge qui elle, est attaché au dos d’un gilet ou pyjama (Fig. E).

      Il existe aussi des ceintures commerciales permettant d’insérer ces cellules d’air (Fig. F) et différents types de colliers gardant le cou étiré et aidant à dégager les voies respiratoires supérieures (Fig. G). Il existe même des appareils détectant le bruit du ronfleur et l’avertissant à l’aide d’une impulsion électrique (Fig. H).

      Finalement, une multitude d’oreillers orthopédiques avec différents designs prétendant être plus efficace les uns que les autres pour maintenir une position optimale de la tête pendant le sommeil sont disponibles (Fig. I).

      Toutes ces aides peuvent avoir une certaine utilité dans certains cas plus légers mais ne sont pas aussi efficaces avec toutes les personnes et remplaceront pas un CPAP ou une orthèse d’avancée mandibulaire pour les cas les plus lourds.

      Efficacité; Études scientifiques sur la technique des balles de tennis
      Une étude récente en Australie publiée dans le Journal of Clinical Sleep Medicine a étudié la compliance à long terme avec la technique des balles de tennis avec des sujets souffrant d’apnée obstructive du sommeil.

      67 personnes, la plupart des hommes, ayant un surpoids et d’un âge moyen de 60 ans ont été évaluées. Elles avaient Index d’apnées et d’hypopnées (IAH) moyen de 29.6, ce qui représente le nombre d’arrêts respiratoires par heure de sommeil. Une valeur variant entre 15 et 30 représente une apnée du sommeil modérée. Leur IAH a augmenté à 53 lorsqu’elles dormaient sur le dos et diminuait à 14.2 en dormant sur le côté.

      La technique de la balle de tennis fut enseignée à ces patients et, 2.5 ans plus tard, seulement 4 des sujets utilisaient toujours cette technique et 9 autres avaient appris à éviter de dormir sur le dos. La plainte principale de ceux qui ont utilisé la balle de tennis était que cela était trop inconfortable. Certains ont mentionné que la balle se déplaçait trop, causait des maux de dos ou que la technique était inefficace.

      Une étude similaire faite en 2006 a évalué 50 personnes pendant 6 mois. 19 personnes utilisaient toujours cette technique et 12 avaient appris à ne pas dormir sur le dos.

      Plusieurs variations de cette technique ont été utilisées. Celles-ci comprennent l’utilisation :
      – d’un sac à dos avec une balle de mousse à l’intérieur,
      – d’une veste avec un morceau de styro-mousse rigide,
      – un oreiller triangulaire,
      – une alarme de posture avertissant le dormeur lorsqu’il est sur le dos,
      – d’un collier cervical mou ou rigide rendant difficile de dormir sur le dos,
      – une ceinture thoracique anti-rotation,
      – etc.

      L’American Association of Sleep Medicine rapporte que la thérapie positionnelle, visant à influencer la position d’une personne pendant son sommeil peut constituer une option de traitement efficace mais que certaines personnes continueront d’avoir des pauses respiratoires pendant leur sommeil même en position de côté. Leur efficacité sera plus importante lorsque les épisodes d’apnée sont en position dorsale et ne changeront pas grand chose aux épisodes qui se produisent en position sur le côté.

      Bien que ces techniques puissent aider certaines personnes à garder leur cou étiré pendant le sommeil et ainsi diminuer les possibilités d’obstruction, surtout pendant le sommeil profond qui est la période où les muscles sont le plus relâchés, il y a plusieurs variables qui entrent en ligne de compte et qui peuvent contribuer aux épisodes d’apnée du sommeil tel que l’obstruction nasale, la température ambiante, l’humidité, et à quel degré le cou est étiré avec l’appareil ou l’auxiliaire en place. Différentes personnes peuvent réagir différemment à ces technique et obtenir des résultats allant de nuls à excellents. Cependant, ces techniques sont simples et peu coûteuses à essayer alors vous n’avez rien à perdre!

      DIfférents moyens pour aider à ne pas dormir sur le dos et aider le dormeur à moins ronfler et mieux respirer pendant son sommeil.

    • TOMATIS dit :

      Bonjour
      Le dispositif médical RONFLESS reprend l’idée de la balle de tennis évoquée ci dessus mais avec une finition bien meilleure et surtout un système de bandes silicone sur la face interne qui empêche tous frottements.
      Cdt

  • JAY dit :

    Bonjour,
    je ne supporte pas la PPC, et l’orthèse je vais l’abandonner car elle m’a « déglingué » le dos !!!
    pourriez-vous me dire où je pourrais trouver ces « ceintures commerciales permettant d’insérer des cellules d’air (Fig. F) » ? merci
    cdlt

    • Dr Jules dit :

      Ce produit est vendu sous le nom commercial de « rematee bumper belt » est est en vente à plusieurs endroits sur le net dont chez antisnoreshirt.com

    • G.maucune dit :

      Un soutien-gorge pour aider l’apnée du sommeil!
      bonjour,
      j’ai des apnées du sommeil et j’utilisais la balle de tennis dans une chaussette attachée dans le dos;
      j’ai vu un reportage ou un homme utilisait un soutien gorge de sa femme dans lequel il avait cousu une balle dans chaque bonnet ;
      c’est la méthode que j’ai utilisé : j’ai emprisonné les balles avec les bonnets d’un autre soutien gorge que j’ai cousu sur le soutien gorge de ma femme .
      il faut bien sûr que les tailles de vous et votre femme soient similaire ce qui est mon cas ; mais vous pouvez aussi acheter un soutif à votre taille.
      je me réveille la nuit si je suis sur le dos et me mets sur le coté ; ce n’est pas très douloureux mais inconfortable.
      depuis le matin je me réveille moins fatigué. ça fait un an environ que je le supporte bien.

      • Dr Jules dit :

        Ceci est une idée géniale, il s’agissait d’y penser!

        Beau, bon, pas cher et efficace, le meilleur des mondes quoi! Il faut cependant réaliser que ce type « d’appareil » n’aidera qu’une minorité de patients comme l’ont démontré plusieurs études car la plupart des usagers ne tolèrent pas le port d’auxiliaires de ce genre très longtemps. (Voir une réponse précédente)

        Dans votre cas, cela fonctionne très bien et c’est tant mieux! Pour ceux qui désirent utiliser ce type d’aide « mécanique » il n’y a pas grand risque à l’essayer. Si cela n’est pas efficace, ils pourront d’autres d’alternatives
        Merci d’avoir partagé votre expérience et ce témoignage avec nos lecteurs.

        Qui aurait cru qu’on publierait une telle photo sur un tel site Internet 🙂
        Un soutien-gorge ou brassière peut aider l'apnée du sommeil et le ronflement!

  • Davet Covillon dit :

    Je n’avais pas pensé à aller chez mon orthodontiste avec mes problemes d’apnée du sommeil, mais il est sûr que je vais le faire maintenant.

    • Dr Jules dit :

      plusieurs professionnels de la santé dentaire offrent des traitements pour l’apnée du sommeil dont certains dentistes généralistes et orthodontiste.

  • levert dit :

    Je ne peux m’habituer à mon appareil à pression d’air positive (CPAP)
    bonjour je suis appareillé depuis 8 jours je me bat toute les nuits avec mon masque même bien serré
    il y a des fuites d’air, jais changer 3 fois une foie juste le masque pour le nez et la le masque complet rien ni fait quoi faire !

    • Dr Jules dit :

      Avec un CPAP ((Continuous positive airway pressure) ou appareil à pression positive aérienne continue (PPAC) en français) l’adaptation d’un masque au visage est souvent une question d’essais et d’erreurs… comme vous l’avez constaté. Bien qu’il existe plusieurs sortes, grosseurs et modèles de masques qui ont pour but de s’adapter au plus grand nombre de nez et physionomies des visages. Dans votre cas, il semble que les modèles plus standards ne s’adaptent pas facilement à votre visage. Le fait de resserrer davantage la sangle retenant le masque peut aider légèrement (vous l’avez essayé) mais vous ne devez pas trop la serrer car vous serez inconfortable et ne pourrez endurer le port du masque très longtemps.

      Je ne peux vous dire exactement quel est la solution exacte pour votre masque car nous ne sommes pas des experts avec ce genre d’appareils (CPAP) mais, si vous ne l’avez pas déjà fait, parlez-en à votre inhalothérapeute ou à la personne vous ayant fourni l’appareil afin qu’elle tente de trouver une solution. Il y certainement moyen d’adapter votre masque ou d’utiliser un modèle mieux adapter à votre visage qui vous permettre de pouvoir utiliser votre appareil convenablement.
      Si vous réglez votre problème, venez nous expliquer ce qui a été fait!

  • suzanne robichaud dit :

    Quel appareil utiliser pour régler mon apnée du sommeil déclenchée par le cerveau?
    Bonjour, moi je suis allée chez le dentiste et m’a parlé du système dentaire mais j’ai passée le test du sommeil et mon diagnostique est 28.9 et trouble du cerveau. Avec le CPAC cela ne règle pas mon trouble du cerveau.

    Je voudrais savoir si l’appareil bucale est bon pour moi, pour prendre la bonne décision.

    Merci à l’avance j’attend votre réponse

    • Dr Jules dit :

      Un index d’apnées-hypopnées (IAH) de 28.9 est considéré comme modéré à sévère et ne doit pas être ignoré comme vous l’ont certainement dit ceux qui vous ont fait passer votre test du sommeil. Il existe 2 causes principales à l’apnée du sommeil. La plus commune est causée par une obstruction des soies respiratoires supérieures causant des arrêts respiratoires ou une apnée obstructive du sommeil. Une autre cause peut être que le cerveau n’envoie pas le signal pour respirer (apnée centrale), ce qui semble être votre cas. Souvent, les 2 causes peuvent être présentes enseble à des proportions différentes chez les personnes apnéiques.

      À ma connaissance, aucun traitement ne peut éliminer une apnée centrale (causée par le cerveau). Le « gold standard » pour le traitement de tel cas demeure l’appareil CPAP qui ne vise qu’à diminuer les effets de l’arrêt respiratoire en forçant de l’air oxygéné dans les voies respiratoires mais cela ne corrige pas la source du problème (cerveau). Il est connu qu’une proportion importante de personnes tentant d’utiliser un CPAP ne peuvent s’y habituer et ne le tolère pas. Dans de tels cas, l’utilisation d’une orthèse d’avancement mandibulaire peut être une bonne alternative même si le CPAP est le premier choix. Tout comme le CPAP, orthèse d’avancée mandibulaire de règlera pas la cause de l’apnée centrale (cerveau).

  • Diallo mamadou saliou dit :

    Apnée du sommeil mais je ne peux avoir un CPAP ou une orthèse d’avancement mandibulaire
    bonjour j’ai 28 ans et je viens juste de savoir que je souffre d’une apnee du sommeil, alors j aurai besoin de conseils simple pour mieu dormir et eviter le plus que possible de faire mon apnee ..car l’appereil de pression positive, l’orthese d’avancee mandibulaire nai pas envisageable pour moi pour la simple raison que je suis pauvre et je vie dans un pays d’afrique de louest (Guinee-conakry) alors imaginer a quel point cet appareil me coutera.!
    Merci d’avance

    • Jules Lemay dit :

      Tel que discuté dans cette section, l’apnée du sommeil a 2 causes principales; elles sont soit générées par le système nerveux central ou sont d’origine obstructive, c’est-à-dire que des tissus bloquent le passage de l’air (voir plus haut pour plus de détails). Vous ne pouvez rien faire pour arrêter les apnées « centrales » déclenchées par votre système nerveux (cerveau). Vous pouvez cependant influencer la cause de l’autre type d’apnée en éliminant ou diminuant l’obstruction. Dans les 2 cas, un appareil forçant de l’air dans vos voies respiratoires (appareil CPAP) aiderait mais ce n’est pas une solution pour vous.

      Les apnées obstructives sont souvent influencées par la position du dormeur. Plusieurs sont plus affectés par des apnées obstructives lorsqu’ils dorment sur le dos car cela permet à la langue de retomber vers l’arrière et d’obstruer la gorge. Si c’est votre cas, vous pouvez tenter de changer votre position de sommeil pour dormir sur le côté le plus possible et éviter la position dorsale. Des aides simples existent ou peuvent être facilement fabriquées pour vous éviter de dormir sur le dos. Vous pouvez voir plusieurs exemples dans une réponse précédente.

  • Denis Veilleux dit :

    J’aime l’appareil pour l’apnée du sommeil que j’utilise mais doit le remplacer

    Bonjour Dr,

    J’ai été informé que vous faites de orthèses d’avancement mandibulaire pour controller l’apnée du sommeil.

    Durant mon service militaire, j’ai reçu un diagnostique d’apnée du sommeil lequel fut traité à l’aide d’une orthèse d’avancement mandibulaire (beaucoup plus pratique que le CPAP pour quelqu’un qui doit se déplacer souvent).

    Comme je viens de prendre ma retraite des Forces Canadienne, je n’ai plus accès aux services dentaires militaire et mon orthèse devra être changé sous peu. J’appréçis énormément le modèle que je possède car ce dernier est retenu par mes dents supérieur seulement (une languette de 2.5cm X 2cm est fixé à l’orthèse et empêche ma machoire inférieur de reculé lorsque je dors) ce qui laisse ma machoire inférieure libre.

    Pourriez-vous mettre des photos des différents types d’orthèse d’avancement mandibulaire que vous faites sur votre site?

    Merci

    Denis Veilleux

    • Dr Jules dit :

      J’ai redirigé votre question dans section et sur ce site (InfoSommeil.ca) car elle y est plus pertinente.

      Le fait que vous utilisiez déjà une orthèse d’avancement mandibulaire avec laquelle vous êtes déjà familier change un peu l’approche « standard ». Il serait logique de tenter de vous remplacer votre orthèse avec le même modèle ou un similaire. Vous trouverez au haut de cette page quelques uns des modèles d’orthèses d’avancement mandibulaire les plus utilisés mais il en existe plusieurs autres.

  • Denis Veilleux dit :

    Bonjour Dr,

    Pour clarifier ma question précédente, j’ai trouvé sur votre site, les photos d’orthèse Narval mais, je voulais savoir si vous en faites des modèles différent que ce qui est présenté sur votre site?

    Lors de l’évaluation de mon problème, j’ai eu une orthèse fixé à la machoire supérieur et inférieur et, je n’ai vraiment pas apprécié. C’est pour cette raison que j’aimerais savoir si vous en faites des modèles différent.

    Merci
    Denis Veilleux

    • Dr Jules dit :

      Il est certainement possible de refaire le même type d’orthèses d’avancée mandibulaire si nous savons exactement de quel modèle il s »agit.

  • Yves dit :

    Douleurs aux ATMs suite au port d’une orthèse d’avancement mandibulaire
    Bonjour,
    merci pour ce site d’une qualité rare.
    J’ai 43 ans et j’ai porté une gouttière d’avancée mandibulaire (Oniris) pour des problèmes de ronflement (sans apnées) et alors qu’elle était confortable et efficace, au bout d’une semaine j’ai eu de très importantes douleurs de l’ATM droite qui persistent maintenant depuis 15 jours malgré une petite cure d’anti-inflammatoire, une halte dans le port de l’orthèse, puis modification des règlages de l’orthèse pour corriger une petite distance intermolaire à droite. Rien n’y fait.

    J’ai bien compris que les douleurs de l’ATM nécessitent du temps pour s’améliorer et j’ai bien compris que le léger bruxisme dont je souffre n’arrange pas les choses (mais jusque là jamais je n’avais eu de douleur de l’ATM).

    Si je vous contact c’est parce que les douleurs sont importantes, permanentes, avec une toute petite limitation de l’ouverture buccale et en tout cas une rigidité lors de l’ouverture et que leur apparition est brutale (mais sans notion de traumatisme, simplement un matin au réveil) dans le cadre du port d’une OAM (mais est-ce lié ?) : cela vous évoque-t-il quelque chose de particulier ?
    Merci beaucoup de votre avis

    • Dr Jules dit :

      Attention aux orthèse d’avancement mandibulaire en vente libre
      L’orthèse ONIRIS est une orthèse d’avancement mandibulaire disponible en vente libre sur Internet ou en pharmacie et qui peut orthèse d'avancement mandibulaire Oniris pour ronfleent et apnée du sommeilêtre achetée par n’importe qui. Elle peut donc être utilisée sans supervision médicale ou dentaire. Je ne peux que recommander d’utiliser une orthèse d’avancement mandibulaire seulement sous la supervision d’un dentiste ou autre spécialiste dentaire familier avec de tels appareils. Il faut être très prudent si l’on désire utiliser un tel appareil sans supervision professionnelle mais je ne le recommanderais pas.
      Une orthèse d’avancement mandibulaire ne devrait être prescrite que par un médecin spécialiste du sommeil. Avez-vous déjà passé un test du sommeil (polygraphie ou polysomnographie)? Des études ont prouvé qu’une bonne proportion des ronfleurs ont aussi des signes d’apnée du sommeil.

      Il est connu que l’utilisation d’orthèse d’avancée mandibulaire, même faite sur mesure, peut causer des symptômes aux ATMs et des déplacement dentaires. Des orthèses en vente libre qui ne sont pas bien adaptées aux dents peuvent causer beaucoup de dommage.
      Regardez ce reportage récent sur ces types d’orthèses pour vous en convaincre.
      Reportage de radio-canada sur les orthèses d'avancée mandibulaire et les problèmes qui peuvent y être associées

      Efficacité clinique
      Le fabricant de l’orthèse Oniris indique sur son site Internet :
      « Validée cliniquement, fabriquée intégralement en France et disponible en pharmacie, Oniris est une solution professionnelle de traitement du ronflement et de l’apnée du sommeil. Avec un taux de satisfaction de 94%, un taux d’efficacité de 83% contre le ronflement et 77% contre l’apnée du sommeil modérée… »
      et  »
      Le résultat : Les ronflements sont divisés par 4, le nombre d’apnées du sommeil est divisé par 3 en moyenne et 94% des utilisateurs sont satisfaits. Les tests cliniques l’ont prouvé* ! »

      Cependant, la Commission Nationale d’Évaluation des Dispositifs Médicaux et des Technologies de Santé (Haute autorité de santé) de France a évalué tout récemment (octobre 2013), l’orthèse d’avancée mandibulaire ONIRIS
      En conclusion, la Commission Nationale d’Évaluation des Dispositifs Médicaux et des Technologies de Santé estime que le Service Attendu de l’orthèse ONIRIS est insuffisant pour l’inscription sur la liste des Produits et Prestations et prévue à l’article L.165-1 du code de la sécurité sociale.
      et que
      L’intérêt thérapeutique de l’orthèse ONIRIS ne pouvant être établi, son intérêt de santé publique ne peut être déterminé au vu des données disponibles.

      Je ne saurais dire ce qui ne va pas avec votre orthèse et pourquoi vous développez ces symptômes mais, même la meilleure des orthèses, a besoin de certains ajustements précis pour assurer le meilleur fonctionnement possible. Vous auriez tout avantage à faire évaluer le tout par un dentiste familier avec ce type d’appareil pour éviter des dommages irréversibles.

      • Chester dit :

        Une expérience similaire avec une orthèse d’avancée mandibulaire et des douleurs
        Bonjour,

        Juste pour rebondir sur la situation de Yves, j’ai moi même porté une orthèse d’avancement mandibulaire (alors que je ne ronfle pas….!), prescrite par un orthodontiste à cause de douleurs persistantes aux ATM.
        Au bout de 10 nuits de port, mes douleurs ont augmenté et se sont, en plus, étendues aux muscles du cou. A cause de la douleur, j’ai décidé d’abandonner par moi même le port de cette orthèse…et les spécialistes que j’ai vu par la suite (stomato, osteo et dentiste) m’ont confirmé qu’elle n’était pas du tout adaptée à mon cas.

        Je vois prochainement ma dentiste-occlusodontiste qui va préparer une orthèse adaptée,
        Cordialement,

        • Chester dit :

          Oui l’orthèse initiale a été prescrite sur mesure, par un orthodontiste, à partir de moulage.
          Elle a été prescrite uniquement pour des douleurs aux ATM (avec bruxisme par période), ne souffrant pas de ronflement, d’apnée du sommeil…Je devais la porter uniquement la nuit.
          L’avancement mandibulaire était de 3mm (toujours le même pour chaque patient traité avec ce type d’orthèse). Cela peut sembler « petit » 3mm mais j’ai rapidement senti des douleurs inhabituelles et très vives au niveau des muscles du visage,du cou…
          Cordialement,

          • Dr Jules dit :

            SI vous n’aviez pas de « craquements » dans les articulations, je ne sais pas pourquoi l’orthèse mandibulaire avançait votre mandibule. De plus, un avancement arbitraire de 3 mm ne peut convenir à tous. Pour certains cela peut représenter 25% de leur capacité d’avancement maximale tandis que pour d’autres, cela peut être 60% et cela peut avoir un impact différent sur les articulations temporo-mandibulaires. SI vous étiez inconfortable avec un avancement de 3 mm, cela semble évident que c’était trop pour vous.

        • Dr Jules dit :

          Merci pour votre témoignage.
          J’ai transféré votre question sur ce site complémentaire InfoSommeil.ca où elle p plus de chances de rejoindre des personnes intéressées par ce sujet.

          L’orthèse initiale qui vous a été « prescrite » par l’orthodontiste était-elle une orthèse fabriquée sur mesure à partir de moulage de vos dents? Cette orthèse visait-elle à aider des troubles du sommeil (apnée du sommeil, ronflement) ou des troubles aux articulations temporo-mandibulaires? Si c’est pour des problèmes aux ATMs, était-elle portée à plein temps ou la nuit seulement?

          Tous ces facteurs peuvent avoir un impact ou une influence importante sur les symptômes et les articulations. Si l’orthèse est une plaque occlusale, il n’est probablement pas nécessaire d’y avoir une composante d’avancement mandibulaire pour aider un problème articulaire. Si elle est utilisée pour un problème d’apnée du sommeil ou de ronflement, c’est différent.

          Une orthèse d’avancement mandibulaire doit être très bien adaptée à la dentition pour être confortable et efficace, ce qui requiert la prise d’empreintes par un dentiste ou autre spécialiste dentaires et la fabrication par un laboratoire qualifié. De plus, elle doit permettre un certain ajustement pour s’adapter à chaque patient et déterminer l’avancement optimal qui varie d’une personne à l’autre.

          • demers pierre dit :

            Bonjour DOC pouvez vous me dire ou trouver un cpac gratuitement a Québec moi j ai seulement ma pension et elle est petite j ai rentre a l hospital voilà trois semaine avec 26 pouce de capacité pulmonaire les nuit son très dure merci de me répondre a bientôt

            • Dr Jules dit :

              Je n’ai malheureusement aucune idée ou trouver un CPAP gratuit car ceci n’est pas vraiment mon domaine d’expertise.
              Cependant, si jamais vous en trouvez un qui n’est pas vendu par un laboratoire spécialisé, assurez-vous de bien le faire calibrer et d’avoir un suivi avec un inhalothérapeute ou autre spécialiste du domaine car un appareil mal ajusté ou mal utilisé ne sera pas efficace et pourrait même être dangereux.

  • Chawki dit :

    J’ai tellement mal au dos avec un CPAP que je préfère ne pas l’utiliser
    Bonjour,

    J’ai un CPAP avec humidificateur. J’en suis très content, mais j’ai des douleurs terribles au dos au réveil. Comme si le milieu de mon dos était ankylosé. Ce n’est que vers 5h du matin, donc après 8h de sommeil que j’ai ce problème. Sinon, en cours de nuit, lorsque je me lève pour aller aux WC, je ne ressens pas de douleur particulière. Est-ce parce que je dors « trop bien » sur le même côté, généralement le côté droit? Mon mal de dos est si gênant que je préfère finalement m’isoler dans une chambre vide pour ne gêner personne avec mes ronflements.

    • Dr Jules dit :

      Je ne suis pas un expert dans l’utilisation d’un CPAP mais il serait indiqué que vous trouviez une solution pour pouvoir continuer à utiliser cet appareil car votre santé en dépend.
      Il est possible que modifier votre position pendant le sommeil, ou la varier, puisse aider. Cependant, je vous conseillerais de communiquer avec ceux qui vous ont vendu l’appareil car ils pourront certainement mieux vous conseiller. Vous n’êtes pas le seul à avoir un tel problème.

      • Chawki dit :

        Un changement de position de sommeil aide mes maux de dos

        Merci beaucoup pour votre conseil. Je pense en effet que cette douleur est principalement due à ma position de sommeil. J’ai changé mes habitudes: plutôt que de m’endormir sur le côté droit comme j’avais l’habitude de le faire, je me couche maintenant sur le ventre. La douleur a pratiquement disparu: je n’ai plus mal au dos, mais une légère douleur en bas du thorax, très supportable.

        Je pense vraiment que ma douleur était liée à ma position de sommeil, comme je commençais à le suspecter après avoir lu quelque chose de similaire sur votre site.
        Comme je vis actuellement en Tunisie, je n’ai pu trouver ce genre de conseil auprès de Kunisue représentant de la marque que j’utilise ni d’ailleurs auprès de mon médecin prescripteur.
        Un grand merci donc à votre site.

        • Dr Jules dit :

          Si vous avez de la difficulté à maintenir une position de sommeil confortable, vous pouvez tenter d’utiliser des « aides » similaires à ce qui est illustré dans une réponse précédente.

          Chose certaine, continuez à utiliser votre CPAP.

          Bon sommeil!

    • Ghyslain dit :

      J’ai le même probleme que toi.

  • mirabelle dit :

    JAMAIS sans mon PPAC
    bonjour
    Je l’ai adopter il y a 6 mois je ne suis plus fatiguer je dors dans les positions que je veux à l’ aise quoi tout c est dans la tete meme pour la sieste je l utilise une heure de sieste et je suis comme neuve BIEN reposée ma tension à nouveau bonne sauf les jours ou d autres medicaments me donnent des effets secondaires affreux mais je compte sur lui c est comme une pompe une aide vivement qu on créer une version portable au travail

    • Dr Jules dit :

      Le PPAC (ou CPAP en anglais) est en effet considéré comme le « gold standard » pour traiter l’apnée du sommeil et plusieurs, comme vous, rapportent que cet appareil a changé leur vie et qu’ils ne peuvent plus s’en passer. Ils se sentent plus reposé et plein d’énergie après de bonnes nuits de sommeil possibles grâce à cet appareil.

      Il serait en effet intéressant pour les usager s’il existait un appareil portatif.

      Comme alternative au PPAC, certaines personnes utilisent aussi une orthèse d’avancement mandibulaire lorsqu’ils ne peuvent pas utiliser leur appareil à pression positive. Peut-être serait-ce une alternative pour vous pour utiliser au travail?

  • Nicole dit :

    Un gilet avec balles est la solution pour moi

    Bonjour,
    J’ai tout essayé : le masque que j’ai du abandonné à cause des fuites d’air, l’orthèse d’avancée mandibulaire qui m’a posé un grave problème de décalage des dents, et finalement, j’ai par hasard, trouvé la solution : c’est une sorte de gilet avec des balles, qui empêche de se mettre sur le dos en dormant ; il commence à y avoir quelques modèles sur le marché mais comparé aux autres le mien est idéal.
    Si vous voulez me communiquer votre mail je vous donnerai tous les détails pour l’acheter.
    Cordialement.

    • Dr Jules dit :

      Ce genre de gilet peut aider mais dans certains cas seulement. Si votre apnée du sommeil obstructive était surtout positionnelle et reliée au fait que vous étiez sur le dos plutôt que sur le côté pendant votre sommeil, un gilet vous empêchant de rester sur le dos peut en effet être très efficace. Pour d’autres personnes cependant, il peut y avoir des troubles respiratoires (apnée du sommeil) même en position de côté alors un tel gilet ne changera malheureusement rien.

      Plusieurs personnes font elles-même des variations d’un tel gilet. Pour voir un exemple…

    • Dany dit :

      Oui je voudrait eu savoir plus sur les chandails pour dormir
      Merci

      • Dr Jules dit :

        Beaucoup de gens qui veulent essayer cette technique fabriquent leur gilet eux-même. Vous en saurez plus sur ces gilets et autres aides dans les réponses précédentes dont celle-ci.

        Cependant, si vous désirez acheter un produit commercial pour vous aider dans votre thérapie positionnelle, il y en a plusieurs disponibles sur le Net dont ceux ci-dessous :

        Gilet avec balles de tennis pour aider dans la thérapie positionnelle du ronflement et de l'apnée du sommeil.

         

        Gilet avec balles de tennis pour aider dans la thérapie positionnelle du ronflement et de l'apnée du sommeil.

        tag #tennis #gilet

    • Henriette Lauzier dit :

      J’aimerais avoir l’adresse du gilet avec balles de tennis pour apnée du sommeil.

    • ANDRE dit :

      Bonjour Nicole,

      J’aimerais porter un gilet de balles, comment l’acheter, son prix et où le trouver ?

      Merci pour votre idée,
      André

    • CONVERS dit :

      Bonjour,

      Pouvez-vous m’envoyer les détails de votre tee shirt à balles, car j’ai des apnées du sommeil (environ 20 par heure) surtout sur le dos donc je me suis faite une ceinture avec une balle de tennis ficelée dessus mais cela a tendance à bouger et à ne pas tenir très bien au bout de quelques nuits…

      Merci d’avance

      Bien cordialement

      Anne-Joëlle CONVERS

  • Ghyslain dit :

    J’aimerais savoir si c’a serait possible de mettre quelque chose dans l’eau ( camphre, menthol, eucalyptus) du cpap pour dégager les voix respiratoires ?

    • Dr Jules dit :

      Sous toutes réserves, même si je crois que ce ne soit pas problématique d’ajouter de tels produits il serait plus prudent de vérifier avec les recommandations du manufacturier de votre appareil au cas ou ce serait contre-indiqué.

  • farhad dit :


    Peut-on utiliser une orthèse d’avancement mandibulaire pour replacer un CPAP?

    Bonjour,

    J’utilise un CPAP depuis plusieurs années. Je dors « mieux ». Surtout pas d’apnée ni ronflement. Mais le masque et appareil trop encombrant pour déplacement, voyage etc et il y a le risque de pain quand je suis à étranger. Pensez vous qu’il peut etre remplacer par un orthèse ? Si oui, comment faut il procéder. Je vois sur internet plusieurs fabricants. Avez vous une référence à partager ?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Que voulez-vous dire par « risque de pain »?
      Bien qu’un CPAP soit considéré comme le « gold standard » pour le traitement de l’apnée du sommeil modérée à sévère, une orthèse d’avancée mandibulaire est souvent utilisée comme moyen alternatif de traitement. Une bonne proportions des utilisateurs de CPAP (plus de 50% selon des études) ne peuvent s’habituer au CPAP assez pour l’utiliser plus d’une année. Dans de tels cas, une orthèse d’avancement mandibulaire peut s’avérer très utile. Plusieurs personnes, comme vous, ont une orthèse d’avancement mandibulaire pour replacer le CPAP lors de voyages ou déplacements où il est difficile d’apporter le CPAP.

      Pour avoir une bonne orthèse, il est préférable de consulter un dentiste, orthodontiste, ou autre praticien dentaire familier avec la fabrication l’utilisation et le suivi de tels appareils. IL n’est pas recommandé d’utiliser des appareils en vente libre qui peuvent être très dangereux et dommageable pour votre dentition, occlusion et fonction.

      Pour en savoir plus sur les orthèses d’avancement mandibulaire pour le traitement et l’apnée du sommeil et le ronflement. Vous verrez aussi sur cette page un lien vers un reportage expliquant les dangers d’utiliser une orthèse d’avancement sans la supervision d’un spécialiste dentaire.

  • James dit :

    Le CPAP me rend plus fatigué!

    Bonjour,
    j’ai été diagnostiqué avec de l’apnée obstructive majeure du sommeil, on m’a prescrit un masque que je porte depuis 1 mois maintenant. Il y a quelques fuites mais rien de majeur selon mon inhalothérapeute et compte tenu que je réussis à porter en moyenne le masque 6-7 heures par nuit et bien que je me réveille environ 2 fois par nuit pour uriner le traitement semble adéquat.

    Toutefois la fatigue ressentit n’a rien de comparable à celle que j’avais avant l’utilisation du CPAP, je suis maintenant beaucoup plus fatigué, irritable et anxieux, je peine à compléter mes journées de travail.

    Est-ce normal selon vous ? À votre connaissance existent t’ils des situations ou le CPAP peut empirer des symptômes ? Dois-je interrompre le traitement ou bien dois-je laisser le temps au traitement de faire effet et si oui pendant combien de temps?

    Merci à l’avance.

    • Dr Jules dit :

      Il est surprenant que vous ressentiez plus de fatigue avec le port d’un CPAP, on s’attendrait au contraire normalement. L’utilisation du CPAP n’est pas mon domaine d’expertise mais vous devriez en parler à votre médecin et/ou à un pneumologue pour qu’ils réévaluent cette thérapie dans votre cas.

  • Jacques VIALARS dit :

    La thérapie positionnelle a éliminé mes apnées du sommeil

    Bonjour,
    Diagnostiqué à 30 apnées/h il y a 18 mois je suis passé par tous les systèmes. Tout d’abord la PPC qui m’a sorti de l’ornière mais que je n’ai pus supporté au bout de 45 jours. Ensuite orthèse ONIRIS (envahissante) puis une orthèse de stomato plus supportable mais causant, tout de même, des maux maxillaires peu rassurants, un écarteur de narines, une canule que j’ai glorieusement supporté pendant 4 heures, des sacs à dos en tous genres avec des ballons, une balle de tennis dans un t’shirt que j’alternais avec l’orthèse les deux m’ayant permis de tenir 5 mois.

    Maintenant je suis depuis 1 an avec un Posiball qui reprend le concept de la balle de tennis mais sans aucun t’shirt et avec un ballon parfaitement adapté. C’est le poids du corps qui immobilise le ballon. J’ ai eu deux polysomnographie avec cela en 6 mois et les deux ont donné comme résultat zéro apnées. Mon épouse confirme également que je ne ronfle plus du tout.
    C’est vraiment pas cher, confortable et ca vaut le coup d’essayer ca avant tout autre torture.

    • Dr Jules dit :

      La thérapie positionnelle ne fonctionne pas dans tous les cas d’apnée ou de ronflement
      La thérapie positionnelle comme ce que vous faites avec le Posiball ou tout autre moyen qui vous force à dormir dans une position spécifique peut en effet être très utiles pour les cas où l’apnée est de nature obstructive et se produit dans une position particulière (comme couché sur le dos). Par contre cela n’est pas efficace pour tous les cas comme par exemple si la position du dormeur n’est pas un facteur (certains auront des épisodes d’apnée peu importe la position dans laquelle ils dorment) ou si les apnées sont déclenchées par un signal provenant du cerveau (apnées centrales).

      Les orthèses d’avancement mandibulaire ne sont pas toutes faites de la même façon et certaines sont beaucoup plus performantes et mieux tolérées par les patients parce que elles sont faites sur mesure de façon très précise (par CAD-CAM) et ont des dimensions minimales leur permettant d’être mieux tolérées. Un exemple est l’orthèse d’avancement mandibulaire Narval.

  • Jose Ramalho dit :

    J’ai entendu parler des bons resultats avec nouvelle technique LASERFOTEM pas invasive.
    newoneclinic.com

    Que savez vous sur cette nouvelle tecnique ?

    merci

    JR

  • Marc tremblay dit :

    Puis-je avoir un appareil PPC / CPAP si je respire seulement par la bouche?
    Bonjour,

    Je n’ai pas de problème d’apnée du sommeil mais comme je connais du monde qui en ont, je me posais une question a ce sujet vu que je lisais plus haut que le traitement ppc ou cpap consistait à envoyer de l’air par le nez grâce à une machine. Je demande ca parce que si un jour je venais à avoir ce problème, je serai si cela peut causer problème pour avoir ce traitement. Comme ma respiration se fait uniquement par la bouche et non par le nez et ce même si un spécialiste orl a dit que j’avais aucun problème au niveau de la structure de mon nez, cela n’empêche pas que j’ai toujours respiré par la bouche et non par le nez. En fait, si quelqu-un me bouche le nez mais laisse ma bouche ouverte, je ne suffoquerai pas par contre, si on me bouche la bouche et qu’on laisse mon nez sans le bouche à ce moment là, je vais après quelques secondes commencer à suffoquer donc je me demandais si cela pouvait risquer de cause problème en utilisant ce type d’équipement vu que ma respiration devrait se faire comme la plupart des gens par le nez mais que moi ce n’est pas le cas et qu’elle se fait par la bouche.

    • Dr Jules dit :

      Premièrement… si vous n’avez pas de problème d’apnée du sommeil et n’avez pas besoin de PPC, ne vous en faites pas avec des problèmes potentiels hypothétiques. Cependant, si jamais vous veniez qu’à avoir besoin d’un tel appareil, ne vous en faites pas, les spécialistes qui offrent ces appareils et les ajustent trouveront une solution car vous n’êtes pas le seul à avoir un tel problème.

  • Chris Chans dit :

    Est-ce qu’une embolie pulmonaire peut se produire pendant le sommeil?

    BONJOUR
    On vient de me découvrir une « embolie pulmonaire » = récente ou semi -récente on ne sait pas
    Je n’ai eu aucun symptômes de fatigue etc..
    Pas de trace du caillot dans les jambes
    Pas de problème cardiaques !
    Je dors sur le côté droit, je ronfle de temps en temps, et je ne me réveille pas fatiguée le matin,
    par contre j’ai un problème d’obésité qui ne me pose pas plus de problème que cela Je vis bien, je peux me bouger, pas de problème, antécédent familial.

    NOUVEAU = une bronchite depuis le 2016.01.05 qui est arrivée au retour d’un voyage de 10 jours à l’Ile Maurice 2 x 11h00 d’avion sans problème spécial. Un scanner a montré que j’ai fait une « embolie pulmonaire » et maintenant on cherche comment j’ai fait cette embolie ! ???

    On m’a fait faire un test d’apnée du sommeil à la maison le résultat est = 17
    Maintenant mon pneumologue veut me faire une « polysomnographie » en milieu hospitalier.

    Ma question est = es ce que mon embolie pulmonaire peut avoir eu lieu pendant mon sommeil ?
    merci de votre réponse et de vos suggestions
    le 12.05.16 16h00 en France

    • Dr Jules dit :

      Je ne suis pas pneumologue ou médecin mais j’imagine qu’il est possible qu’une embolie pulmonaire se produise à n’importe quel moment, incluant pendant le sommeil.
      Je ne peux vous suggérer que de suivre les recommandations qui vous ont été faites de passer une polygraphie cardiorespiratoire du sommeil (PCRS) en milieu hospitalier car si on vous a recommandé cela c’est qu’il est nécessaire d’obtenir plus d’information qu’il est possible d’obtenir avec une polygraphie ambulatoire (comme par exemple un ECG). Suite à ce test, un pneumologue ou autre spécialiste du sommeil vous fera certainement les recommandations appropriées.

  • Helga dit :

    Douleur aux articulations temporo-mandibulaires avec une orthèse d’avancée mandibulaire

    Bonjour
    Je porte une orthèse depuis 6 mois environ. Depuis 2 mois, j’ai de grosses douleurs aux articulations de la mâchoires, ainsi que dans le nuque, avec des tensions musculaires jusque dans les épaules accompagnées d’ un mal de tête très dérangeant ainsi que de douleurs dentaires qui ne cessent pas. J’ai fait réajuster l’orthèse depuis une semaine, mais sans amélioration.
    Que dois-je faire ? Merci

    • Dr Jules dit :

      Je ne sais pas quel type d’orthèse d’avancée mandibulaire vous avez mais lorsque de tels symptômes apparaissent, ils peuvent la plupart du temps être diminués en ajustant l’orthèse. Retournez voir le praticien vous ayant prescrit et fait cette orthèse pour qu’il tente de l’ajuster davantage et trouve une solution.

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (18 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Prévenez-moi quand de nouveaux commentaires sont ajoutés.