• Ronflement et apnée du sommeil. Snoring and sleep apnea

    (A) Lorsque les voies respiratoires sont dégagées, la respiration et l’échange gazeux peuvent s’effectuer normalement. (B) Si la langue obstrue le passage de l’air, l’effort supplémentaire requis pour respirer cause un bruit de ronflement. (C) Plus l’obstruction est importante, plus grand sera l’effort. (D) L’expiration nécessite aussi un effort pour dégager les voies obstruées, ce qui contribue au ronflement.

    Qu’est-ce que le ronflement?

    • Sauf s’il est accompagné d’apnée du sommeil, le ronflement n’est habituellement pas considéré comme un problème de santé et n’ennuie pas la personne qui ronfle.
    • Le ronflement peut toutefois être indicatif de la présence de problèmes plus sérieux comme l’apnée du sommeil dont une bonne partie  des ronfleurs souffriraient. Plus le ronflement est fort, plus il a des chances d’être accompagné d’apnée.
    • Tout le monde peut ronfler occasionnellement mais si ce problème est chronique, cela peut affecter la qualité et la quantité de votre sommeil et affecter votre santé (fatigue le jour, irritabilité, problèmes de concentration, etc.).

    Dormez-vous avec un camion?

    • Le ronflement peut aussi causer des troubles du sommeil dans l’entourage du ronfleur car le bruit irritant du ronflement peut souvent être insupportable.
    • Un ronflement moyen génère un son variant entre 45 dB et 60 dB, ce qui équivaut au bruit de la voix.
    • Un ronflement majeur peut atteindre plus de 95 dB, ce qui est l’équivalent au passage d’un camion!
    • Pas surprenant qu’un tel bruit soit incommodant et gêne la vie des partenaires de sommeil des ronfleurs allant même jusqu’à causer des problèmes d’insomnie chronique qui peuvent affecter leur santé

    Incidence

    • Le bruit du ronflement est celui d'un camionPlusieurs ronfleurs ignorent qu’ils ronflent. Il est donc difficile d’évaluer la fréquence de ce trouble respiratoire du sommeil dans la population
    • L’American Academy of Otolaryngology estime que 45% des adultes ronflent occasionnellement et 25% sont des ronfleurs réguliers.
    • >50% des hommes d’âge moyen sont des ronfleurs.
    • 40% des adultes de plus de 40 ans ronflent.
    • Plus de 10% des enfants seraient des ronfleurs réguliers.
    • 60-70% des ronfleurs souffrent aussi d’apnée du sommeil. (2,3)

    Causes

    • Pendant le sommeil, les muscles, la langue, les tissus du palais et de la gorge se relâchent et peuvent bloquer partiellement le passage de l’air des voies respiratoires supérieures. Ceci cause une résistance au passage de l’air ce qui fait vibrer ces tissus et cause le bruit du ronflement (voir l’illustration).
    • Si l’on dort sur le dos, la langue peut ajouter à l’obstruction en venant obstruer partiellement la gorge.
    • Le passage de l’air étant restreint, le flux d’air est alors accéléré pour continuer à alimenter les poumons en oxygène. La vibration des tissus générée lorsque l’air passe pendant l’inspiration produit le bruit du ronflement.

    Certains facteurs peuvent provoquer ou accentuer cette respiration sonore comme :

    ronflement, ronfleur apnée du sommeil. IL faut avoir le bon professionnel pour se faire traiter

    • Embonpoint : Un surplus de poids qui peut contribuer à rétrécir les voies respiratoires dans la gorge. Les tissus de la gorge sont moins fermes et plus épais ce qui les rend plus susceptibles à vibrer au passage de l’air et causer du bruit (ronflement);
    • Particularités anatomiques : grosseur et largeur des mâchoires, de la langue, des amygdales et végétations, du palais mou, de la luette., etc. sont autant d’éléments qui peuvent influencer l’espace disponible dans la gorge pour une respiration normale et efficace;
    • Voies nasales étroites (déviation du septum et autres facteurs anatomiques) : La respiration nasale peut alors être impossible et force le dormeur à respirer uniquement par la bouche, ce qui cause le ronflement;
    • La grossesse (surtout à cause de la prise de poids);
    • Des pathologies dans les voies nasales (ex. : un polype, qui est une excroissance sur la muqueuse);
    • Des amygdales et végétations (tissus lymphoïdiens) trop volumineuses;
    • Une congestion nasale (rhume, rhinite allergique);
    • Médicaments et alcool : la consommation d’alcool et la prise de tranquillisants et médicaments peut relaxer la musculature de la gorge. Certains médicaments pris au coucher ont une influence encore plus importante;
    • Tabagisme : la fumées est irritante pour l’arrière de la gorge et peut provoquer une inflammation qui rétrécie les voies aériennes;
    • Âge : avec les années les tissus se relâchent (vieillissement);
    • Position pour dormir : dormir sur le dos favorise l’affaissement de la langue vers l’arrière et réduit ainsi le passage de l’air.

    Conséquences

    Le ronflement peur avoir une influence directe sur le mode de vie des ronfleurs et de leur entourage.

    Certains vont éviter de longs voyages en train, avion ou autobus de peur de ronfler en public.
    Certains évitent d’aller en vacance, de coucher chez des amis, en groupe, etc. de peur de ronfler.Une étude a montré ce que les gens considéraient comme les conséquences du ronflement sur leur vie et le graphique ci-contre illustre les résultats :
    Influence du ronflement sur les modes de vie

    Pourquoi ronfler n’est pas banal!Le ronflement peut indiquer la présence d'apnée du sommeil et autres troubles du sommeil.

    Écoutez cette courte entrevue expliquant pourquoi le ronflement ne doit pas être pris à la légère car il peut indiquer la présence de problèmes de santé beaucoup plus sévères, dont l’apnée du sommeil.
    Source : Servicevie.com

    5 mythes à propos du ronflement

     

    Le ronflement indique un sommeil profond et confortable

    • Bien au contraire, le ronflement cause des interruptions de sommeil fréquentes et empêche le dormeur d’atteindre les stages du sommeil les plus profonds, ce qui est essentiel pour un sommeil récupérateur.
    • Le ronflement est un signe que votre corps lutte pour respirer normalement et que les vibrations du palais obstruent la voire respiratoire. La respiration devenue ainsi moins efficace cause une baisse de l’oxygénation du sang et force le cœur à travailler plus fort pour prévenir un manque d’oxygène sanguin.
    • Un tel stress sur le système cardiovasculaire aura des conséquences à court et long terme.

    Le ronflement chez les enfants est aussi problématique car le développement rapide de leur cerveau nécessite des niveaux d’oxygène sanguin élevés.

    Tout le monde ronfle alors c’est normal

    • Bien que plusieurs gens ronflent, ce n’est pas normal. Un ronflement est excessif ou régulier doit être considéré comme une maladie car cela peut être une indication de la présence d’apnée du sommeil qui est un arrêt respiratoire pendant le sommeil.
    • Il fut démontré que les gens souffrant d’apnée du sommeil ont moins de cellules cérébrales (cellules grises) responsables de l’intelligence et des facultés intellectuelles; le manque d’oxygène résultant d’une apnée du sommeil non traitée en serait la cause.
    • D’autres études rapportent, qu’à mesure que la qualité du sommeil diminue, la sécrétion d’hormones vitales comme l’hormone de croissance, la mélatonine et le cortisol diminue, ce qui peut mener à d’autres problèmes comme l’obésité, un vieillissement prématuré, la léthargie, des problèmes de concentration, l’irritabilité, l’hypertension et une diminution de l’efficacité du système immunitaire.

    Le ronflement n’affecte que moi alors je peux l’ignorer

    • Rien de plus faux! Un ronfleur moyen produit un son de 60 décibels (dB), ce qui est l’équivalent du bruit d’un aspirateur et certains ronfleurs sévères peuvent atteindre plus de 80 à  90 dB, qui est l’équivalent du passage d’un camion!!!
    • Il est prouvé que dormir avec un ronfleur peut causer de l’hypertension chez l’autre personne, ce qui peut affecter sa santé à long terme. Le partenaire vient qu’à avoir un sommeil fractionné qui n’est pas aussi réparateur. Il peut se trouver à perdre plus d’une heure de sommeil par nuit en moyenne.

    Le ronflement est causé par une congestion nasale et cessera lorsque la congestion disparaîtra

    • Bien que la congestion puisse empirer le ronflement, elle n’en est pas la cause. Une étude récente a conclu qu’une intervention chirurgicale dans le nez pour tenter de corriger des problèmes respiratoires n’améliorait qu’un seul patient sur dix (10%).
    • Les vibrations causées par le ronflement proviennent du palais mou et ceci peut être aggravé par la présence d’une mandibule petite et une position de langue vers l’arrière.

    Il n’y a pas de traitement pour le ronflement

    • Le ronflement autre qu’occasionnel peut et doit être traité. Le ronflement est souvent traité avec l’apnée du sommeil. Certaines options, comme la chirurgie ou une machine CPAP (qui force l’air dans les voies respiratoires pendant le sommeil) sont plus drastiques que d’autres.
    • Le ronflement et certains types d’apnée du sommeil peuvent être traités avec succès à l’aide d’une orthèse d’avancement mandibulaire.
    • La modification des habitudes de vies comme le tabagisme, la consommation d’alcool, la diète et l’exercice peuvent diminuer le ronflement.

    Pas seulement les hommes, les femmes aussi!

    • Bien que la plupart des ronfleurs soient des hommes, il demeure que 40% sont des femmes si on se fie au nombre de personnes qui consultent des cliniques pour traiter le ronflement. Ceci représente 10 fois plus  de patients féminins en 2 ans (2010-12).
    • Les femmes représentent près de 25% des ronfleurs  en clinique privée (Angleterre) et celles entre 20 et 30 ans consultent 15 fois plus en 2012 qu’en 2010.
    • Ces changements relativement récents peuvent être expliqués en partie par le fait que, maintenant, elles admettent plus facilement souffrir de ronflement et qu’elles  ont des habitudes de vie moins saines; elles boivent plus d’alcool, fument plus mangent moins bien que par le passé. (1)

     

    Traitements pour le ronflement

    • Le traitement du ronflement dépend de sa cause et de sa sévérité. Il peut être associé à de l’apnée du sommeil ou non et causer d’autres complications ou de la gêne dans l’entourage du ronfleur.
    • Avant d’entreprendre un traitement pour le ronflement, on doit déterminer s’il s’agit purement de ronflement ou s’il y a un problème d’apnée du sommeil associé. Ce diagnostic doit être fait par un médecin.
    • S’il s’agit de ronflement léger, non associé à de l’apnée du sommeil, plusieurs options de traitement ont disponibles allant de conseils sur la limitation de la prise  la prise d’alcool et de somnifères, arrêter de fumer, perdre du poids, avoir de bonnes habitudes de sommeil, etc.
    • Cependant, un ronflement plus sévère ou associé à de l’apnée du sommeil nécessitera des mesure différentes pour tenter de l’enrayer. Ceci peut inclure des procédures chirurgicales plus ou moins invasives dont les résultats à long terme laissent souvent à désirer au port d’un appareil CPAP ou d’une orthèse d’avancée mandibulaire. Certaines de ces méthodes sont décrites ci-dessous et dans la section sur  le traitement de l’apnée du sommeil

    :arrow: Le traitement du ronflement, ne doit pas être fait par n’importe quel professionnel.

    Lisez cette chronique de l’Ordre des dentistes du Québec à ce sujet

    Prévention

    Certaines mesures préventives peuvent être utilisées pour diminuer ou éliminer le ronflement.

    Alcool et médicaments

    Éviter la consommation d’alcool et la prise de somnifères car cela contribue à relâcher les tissus mous du palais et de la gorge, ce qui aggrave le ronflement.

    Maintenir un poids santé

    La cause la plus fréquente de ronflement est l’excès de poids. Des études ont démontré qu’une diminution de poids chez des personnes souffrant d’embonpoint est souvent suffisante pour diminuer de façon significative l’intensité du bruit pendant le ronflement.Dans certains cas,  cela peut parfois complètement éliminer le ronflement.

    Position du corps pendant le sommeil

    Avoir une bonne position pendant le sommeil peut diminuer ou éliminer un ronflement léger ou modéré. Dormir sur le dos augmente les chances de ronfler. Il existe certains moyens comme des gilets spéciaux, bracelets avertisseurs vibrants qui peuvent rappeler au dormeur de changer une position de sommeil inadéquate.

    Position de la tête et du cou pendant le sommeil

    La position de la tête et du cou peuvent influencer l’ouverture des voies respiratoires supérieures et indirectement le ronflement l’apnée du sommeil. Il existe des oreillers « anti-ronflement » qui permettent d’améliorer légèrement la respiration en maintenant le cou allongé.

    Congestion nasale

    La congestion nasale diminue le passage de l’air et peut contribuer  au ronflement. Des décongestionnants ou vaporisateurs nasaux avec stéroïdes peuvent être prescrits par un médecin pour diminuer la congestion. L’utilisation de bandelettes  placées sur le nez pendant le sommeil et visant à augmenter l’ouverture des narines,  peut aussi aider au passage de l’air.

     

    Traitements chirurgicaux

    Certaines procédures chirurgicales sont utilisées pour les cas d’apnée du sommeil sévère. Elles consistent à modifier le voile du palais mou et/ou la luette de façon à élargir les voies respiratoires supérieures pour faciliter le passage de l’air. Ces interventions  sont rarement recommandées pour traiter un simple ronflement sans apnée du sommeil car leur efficacité est limitée, imprévisible et non concluante à long terme. La résection du palais mou peut même, dans certains cas, augmenter le ronflement et l’apnée du sommeil

     

    Orthèse d’avancée mandibulaire

    Lorsque la situation le permet et, suite à un diagnostic médical, il est possible d’utiliser un appareil dentaire fait sur mesure pour chaque patient à partir de modèles de ses dents. Cet appareil avance la mandibule de façon à dégager  et ouvrir les voies respiratoires supérieures, ce qui permet un meilleur passage de l’aire pendant la respiration et diminue le ronflement. Plusieurs études ont démontré l’efficacité de tels appareils dans le traitement du ronflement.

    :arrow: Pour en savoir plus sur les  orthèses d’avancée mandibulaire et comment l’orthodontie peur aider le ronflement.

    Page en construction


    Références :
    American Academy of Otolaryngology. Health Information – Snoring and Sleep Disorders, AAO – HNS. [Consulté le 16 mai 2010]. www.entlink.org, passeportsante.net
    Arch Pediatr. 2009 Feb;16(2):123-31. Epub 2008 Dec 20. Les troubles respiratoires du sommeil chez l’enfant [Sleep-disordered breathing in children] Cohen-Gogo S, et al.
    National Sleep foundation (www.sleepfoundation.org), www.completewellbeing.com – Chest. 1995 May;107(5):1283-8. – Sleep. 1995 Jul;18(6):501-10
    (1) Dr Martin Allen, médecin consultant à l’hôpital universitaire de North Staffordshire, et porte-parole de la British Lung Fondation
    (2) Vumedi webinar ; Identification, Diagnosis and Dental Treatment of Sleep Related Breathing Disorders – Patient Identification, Case Studies by Daniel Tache, August 2013
    (3)  Jennum P, Riha RL, Epidemiology of sleep apnoea/hypopnoea syndrome and sleep-disordered breathing. Eur Respir J. 2009 Apr;33(4):907-14.

  • Grégory dit :

    Chiffres contradictoires

    Bonjour,
    Il serait judicieux de prendre garde au contenu de votre article. Vous êtes capable de préciser dans le même article que 3% des ronfleurs font de l’apnée du soleil pour finalement affirmer dans un autre paragraphe qu’il s’agirait de 60%. Et même si il s’agit d’une source citée, il serait de bon ton d’en vérifier le contenu pour éviter la confusion chez le lecteur. Cet écart ne favorise pas la légitimité et la crédibilité de l’article.
    Bien à vous.
    Grégory

    • Dr Jules dit :


      À vouloir vulgariser on simplifie parfois trop les choses et ce n’est pas mieux!

      Vous avez raison que ces chiffres semblent contradictoires et avez semé le doute dans mon esprit. Je suis donc retourné aux sources pour vérifier le tout.

      Concernant la prévalence de l’apnée hypopnée obstructive du sommeil (AOS), le site internet coeurpoumons.ca de la Chaire de transfert de connaissances coeur/poumons de l’Université Laval mentionne sur son site :

      « Il est difficile d’établir une vraie prévalence. Celle-ci variera selon le critère de sévérité utilisé, tel le seuil de l’indice d’apnée hypopnée plus ou moins élevé ainsi que l’utilisation de critères cliniques comme la présence d’une hypersomnolence diurne. » (Voir l’illustration ci dessous pour la référence)

      Je ne peux qu’être en accord avec et énoncé. Il a plusieurs études qui rapportent des prévalences d’apnée obstructive du sommeil différentes mais il est nécessaire de préciser certaines variables comme le sexe et le groupe d’âge étudié afin de pouvoir faire des comparaisons valables. Les taux cités sont, la plupart du temps, beaucoup plus élevés que le 3% mentionné initialement dans cet article. Peut-être aussi que le 60-70% des ronfleurs affectés par l’AOS auquel réfère Dr Daniel Tache dans sa présentation est aussi très élevé (l’illustration ci-dessous est tirée de la présentation de Dr Tache qui cite l’étude « Epidemiology of sleep apnoea/hypopnoea syndrome and sleep-disordered breathing » par Jenum et Riha.

      J’ai donc modifié la première partie et enlevé la référence au « 3% » pour éviter la confusion

      Il n’en demeure pas moins qu’un bonne partie des « vrais » ronfleurs chroniques, dont peut-être la majorité (selon l’âge et le sexe), est probablement affectée par de l’apnée du sommeil et ils ne le savent pas car ils n’ont jamais été diagnostiqués.

      Merci d’avoir apporté cette apparence de contradiction à mon attention et de m’avoir permis d’apporter des correctifs qui, je l’espère, rendront l’information plus claire pour tous.
      Prévalence de l'apnée du sommeil chez les ronfleurs, ronflement

      Prévalence de l'apnée du sommeil chez le ronfleurs

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (9 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading ... Loading ...

Laisser un commentaire

Prévenez-moi quand de nouveaux commentaires sont ajoutés.