• Bien qu’une malocclusion ne puisse pas être considérée comme la source principale d’obstruction des voies respiratoires orales causant le ronflement ou l’apnée du sommeil, certains types de malocclusions affectent la forme et la largeur des mâchoires à un point tel que la langue n’a pas l’espace nécessaire pour se placer normalement dans la bouche. Sa position anormale peut alors contribuer aux troubles respiratoires en obstruant les voies respiratoires supérieures.

    Les malocclusions avec un déséquilibre important entre les mâchoires peuvent avoir une influence significative sur la position de la langue

    Problèmes de largeur

    • Occlusions croisées, mâchoires étroites, disharmonie entre la forme et largeur des mâchoires.
    • Pour voir d’autres exemples, consultez la section sur l’expansion maxillaire.
    Sévère malocclusion dentaire pouvant être associée à de l'apnée du sommeil et du ronflement

    Une malocclusion importante avec déséquilibre des mâchoires (largeur et longueur) peut être associée à de l’apnée du sommeil et/ou du ronflement. (A) Constriction maxillaire et chevauchement important. (B) Après le traitement, l’équilibre entre les mâchoires est meilleur, la langue se positionne différemment, le palais est plus large; tous des facteurs susceptibles d’aider la respiration.

     

    Problèmes de longueur

    • Mandibule trop courte ou reculée (rétrognathie mandibulaire).
    • Mâchoire supérieure avancée, dents protrusives.
    • Ces problèmes sont souvent associés à un problème de largeur des mâchoires

    Dimension verticale

    • Les béances antérieures ou postérieures cachent souvent un problème sous-jacent de largeur des mâchoires, de musculature (langue) ou d’obstruction des voies respiratoires.
    • Les personnes qui ne peuvent placer leur langue normalement dans la bouche le font souvent à cause de la présence d’une obstruction dans la voie respiratoire nasale ou orale qui les force à devenir des “respirateurs buccaux”.
    • Des amygdales et/ou végétations volumineuses peuvent diminuer le passage de l’air en obstruant la voie respiratoire et forcer la langue à demeurer avancée en bouche pour dégager la voie respiratoire postérieure.

    Les illustrations suivantes montrent, de façon diagrammatique et à l’aide d’exemples d’occlusions, différentes relations pouvant exister entre les mâchoires (arcades dentaires) et l’influence que cela peut avoir sur la position de la langue. Tout ce qui affecte la langue peut aussi influencer directement ou indirectement les voies respiratoires supérieures et le passage de l’air.

    • A – Occlusion normale et relation équilibrée entre les mâchoires. Ceci est la relation idéale qui procure un espace adéquat pour la langue à l’arrière de la bouche.
    • B – Rétrognathie mandibulaire : La mandibule courte et reculée peut forcer la langue à être repoussée vers l’arrière de la bouche. Ce type de malocclusion (classes 2) présente souvent des mâchoires étroites.
    • C – Béance antérieure : La langue est souvent positionnée entre les dents, ce qui les empêche de se toucher. Les mâchoires sont souvent étroites, ce qui diminue l’espace disponible pour la langue.
    • D – Prognathie mandibulaire : Mandibule avancée et/ou  maxillaire supérieur étroit et reculé (malocclusions de type classe 3). Il y a moins d’espace pour que la langue se loge contre le palais.

     

    Les mâchoires influencent la position de la langue et la respiration.

    En corrigeant les malocclusions, l’orthodontie peut modifier la dimension des arcades dentaires, changer leur forme, permettre à une mandibule trop reculée d’avancer, etc.  et permettre ainsi à la langue d’obtenir l’espace critique dont elle a besoin pour être mieux placée en bouche et moins nuire aux fonctions respiratoires normales.

    Page en construction

Commentaires et/ou questions (17)

  • Macedonio Ruiz dit :

    Malocclusion complexe, implants dentaires, problèmes de posture.
    Bonjour,

    Je suis dans la trentaine et je suis un traitement d’orthodontie depuis plus de deux ans déjà et c’est à cause de ma posture inconfortable (je ne suis plus capable de m’asoir comme avant) que j’ai commencé à m’informer au sujet de mon occlusion.

    J’ai ma dentition complète mais j’avais un espace trop grande(de la grandeur d’une canine) entre ma canine et mon incisive latérale (arcade supérieur) tant à gauche comme à droit. De plus, cette incisive latérale était très très petite accentuant plus l’espace.

    Donc, on a convenu qu’il fallait placer 2 implants, un de chaque côté.

    Actuellement, les 5 dents à partir de ma canine supérieur jusqu’à ma dernière molaire sont réculés vers le fond, donc ma dernière molaire supérieur est trop à l’arrière par rapport à ma molaire inférieur, elle le touche à peine(moins de la moitié du dent). Également mes canines supérieur et inférieur ne se touchent absolumment pas, elles sont une à côté de l’autre au moment de fermer mes dents.

    Donc, mon cas serait une Prognathie mandibulaire (figure D), j’aurais donc une malocclusion classe 3 et grâce à votre graphique je viens de comprendre les problèmes dans mon dos. Également, j’ai presque tous les symptomes que vous avez décrit, je me reveil la nuit, je dors pas beaucoup, j’ai de la misère à me concentrer dans mes cours, mais c’Est surtout que je ne suis plus capable de m’assoir comme avant, je sens que ma colonne touche la chaisse et m’oblige à changer de position.

    Merci de votre réponse!

    • Dr Jules dit :

      Vous décrivez une malocclusion complexe; espaces, mauvaise relation des molaires, mauvaise position des canines donc fort probablement des interférences fonctionnelles entre les dents, dents étroites, etc. Commencez par consulter un orthodontiste certifié avant d’envisager la pose d’implants pour combler des espaces. Il sera peut-être possible de fermer ces espaces, d’améliorer votre fonction et qui sait, peut-être aider certains autres de vos problèmes posturaux?

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

      • Macedonio Ruiz dit :

        Bonjour,
        Merci pour vos conseils! C’est exactement ce que je vais dire à mon orthodentiste. Aussi, j’ai déjà envoyé le formulaire de consultation en ligne. J’attends donc vos nouvelles! Merci encore!

  • Chris dit :

    L’expansion maxillaire peut-elle régler mon apnée du sommeil?
    Bonjour,
    Je suis aussi dans la trentaine, je fais des apnées du sommeil et je ne suis pas en surpoids.
    Ma mâchoire supérieure est étroite et ma langue n’a pas la place pour se coller dans la palet.
    J’ai également une légère retrognatie.
    Est-ce que le simple fait d’élargir la mâchoire supérieur avec un traitement orthodontie peut régler mon problème d’apnées?

    • Dr Jules dit :

      L’apnée du sommeil est une maladie qui ne se « guérit » pas (ou très rarement selon la cause). Elle peut cependant être traitée à l’aide d’appareils à pression positive (CPAP) et/ou des orthèses d’avancée mandibulaire. Certains types d’apnées sont d’origine « neurologique », c’est-à-dire que le principal élément déclencheur provient du système nerveux central et non d’une obstruction physique des voies respiratoires supérieures. Dans de tels cas, même la correction d’une malocclusion peut ne pas aider beaucoup. Un test du sommeil ou polysomnographie permet de déterminer la cause, fréquence, sévérité, etc. des apnées du sommeil.

      Dans certains cas, l’expansion maxillaire et la correction d’une malocclusion importante peuvent aider au passage de l’air dans les voies respiratoires et améliorer l’apnée du sommeil. Les cas de rétrognathie mandibulaire traiés par avancement chirurgical (chirurgie orthognathique) peuvent significativement aider l’apnée mais je crois qu’il est impossible de garantir quelque amélioration ou élimination des symptômes que ce soi.

  • Ben dit :

    Plusieurs symptômes et ATM; y a-t-il un lien?
    Bonjour,
    J’ai une mauvaise occlusion en largeur c’est à dire que si mes dents sont calés à droite, elles ne le sont pas à gauche et vis versa. Cette situation perdure depuis que j’ai eu une gouttière de désocclusion suite à un craquement mandibulaire. Depuis cette mauvais occlusion je suis fatigué, récupère mal, j’ai des douleurs au dos, cervicales, problèmes de postures… et également j’ai un sentiment d’épuisement musculaire et se besoin de « tordre mes muscles » les tendres et détendre, et je ressent une fatigue difficilement descriptible dans tous mes muscles. Il y a t-il un lien avec mes problèmes d’occlusion selon vous ?

    Merci d’avance

    • Dr Jules dit :

      Les problèmes d’occlusion peuvent avoir de multiples ramifications et affecter le fonctionnement des mâchoires, le cou, la musculature et la posture. Je ne saurais dire si tous ces symptômes sont reliés dans votre cas. Il faudrait que vous consultiez un dentiste généraliste, orthodontiste ou autre praticien familier avec le traitement des articulations temporo-mandibulaires. Ceci peut nécesiter l’intervention de plusieurs cliniciens (dentiste, physio, chiro, etc.).

      Pour en savoir plus sur les malocclusions et les problèmes de posture.

      • GLADYS dit :

        Une chirurgie bimaxillaire m’a permis d’arrêter mon PPC (CPAP)

        Bonjour,JR
        je me permets de prendre quelques renseignements concernant votre apnée du sommeil antérieur.
        J’ai une petite fille de 10 ans, qui présente des apnées sévères et nous sommes dans l’interrogation à propos de ses mâchoires.
        Vers quels spécialistes avez vous établi un diagnostique pour en arriver à l’opération. ?
        Je vous remercie, et félicitation pour les résultats!
        Une maman

  • jr dit :

    class= »none »>Une chirurgie bimaxillaire m’a permis d’arrêter mon PPC (CPAP)
    Bjr,

    Souffrant d’apnées du sommeil traité par PPC (machine pour respirer) depuis 3 ans, j’ai subit une avancée bi-maxilaire après un traitement d’orthodontie de 18 mois (j’étais Class 2 division 2).
    L’intervention est lourde, c’était il y a un mois.
    Depuis 3 semaines plus besoin de machine pour dormir. Sommeil de meilleur qualité qu’avec la machine. Plus de fatigue. Que du bonheur.
    J’espère maintenant pour que cela soit durable.

    Slts

    • Dr Jules dit :

      Une chirurgie bimaxillaire est en effet une procédure lourde et extrême mais indiquée dans certains cas plus graves, ce qui devait être votre cas. L’avantage de telles chirurgies est qu’elle change vraiment l’environnement des voies respiratoires supérieures et de la cavité buccale ce qui permet un meilleur positionnement de la langue de façon moins obstructive.Ces changements physiques ne devraient pas être temporaires comme dans le cas d’une orthèse d’avancement mandibulaire qui est portée pendant le sommeil suelement alors les bénéfices que vous observez devraient durer.

      Merci beaucoup d’avoir pris la peine d’écrire ce court témoignage sur ce site, cela peut encourager d’autres lecteurs.

  • Cha dit :

    Bonjour,

    Je suis actuellement sous traitement orthodontique ainsi qu’un rééducation en orthophonie car ma langue est mal placée (langue qui touche les dents).

    J’ai clairement une prognathie mandibulaire et comme cet article le décrit, je ressens un manque d’espace et un inconfort lorsque j’essaie de placer ma langue « correctement ».

    Après 15 mois de traitement, mon orthodontiste m’a assuré que mon arcade supérieure était maintenant corrigée et que pour corriger cette prognathie définitivement, le travail s’effectuerait sur la mâchoire inférieure. Et que par conséquent j’avais maintenant tout l’espace en bouche nécessaire pour que ma langue puisse se placer correctement. Cependant je constate toujours un manque d’espace et d’inconfort malgré une amélioration lorsque j’essaie de placer ma langue au bon endroit.

    Mais votre article laisse penser qu’il faut attendre la correction complète de la prognathie pour obtenir tout l’espace nécessaire à la langue ? Pourriez-vous m’éclairer ? Je ne sais pas si ce sentiment de manque d’espace est dû à des mauvaises habitudes dures à défaire et si la non-correction définitive de la prognathie est en cause.

    • Dr Jules dit :

      Comment a été diagnostiqué votre prognathie mandibulaire? Très souvent il s’agit en fait d’une déficience maxillaire. Ceci peut être évalué et confirmé par une radiographie céphalométrique. L’espace idéal et normal pour la langue ne peut être obtenu que si les deux mâchoires sont bien équilibrées et placées l’une par rapport à l’autre. Le fait de placer les dents correctement sur des mâchoires en déséquilibre peut améliorer l’occlusion, l’esthétique et la fonction sans nécessairement procurer tout l’espace nécessaire pour la langue.

  • Nala dit :

    Je ne peux plus respirer malgré une chirurgie bimaxillaire
    bonjour,

    Je vous explose mon cas et j’aimerai avoir votre avis.

    J’ai porté un appareil à l’âge de 12 ans car mon palais était trop étroit pour accueillir toutes mes dents, 4 prémolaires ont été extraite.
    A 20 ans je suis forcée de reprendre un traitement orthodontique mes incisives sont revenues à leur place initiale ( très en avant) et ma mandibule était très en arrière.
    Après la fin de mon traitement je me suis faite opérer ( ostéotomie bimax + génioplastie, je suis retrognate)

    Aujourd’hui je suis au bord de l’asphyxie !!! Après la rééducation la kiné maxillo facial m’a appris à garder la langue au palais et m’a expliqué que pour éviter la récidive je ne dois plus pousser sur mes dents et ne plus respirer par la bouche.

    Jusque là tout va bien sauf qu’il m’est quasiment impossible de respirer normalement par le nez. Je ne suis pas allergique je n’ai aucune maladie particulière, je pense tout simplement que mon palais est beaucoup trop étroit, surtout que mes dents sont très large mon ortho n’a cessé de me le répéter durant mon traitement.
    La nuit c’est un véritable cauchemar ! j’ai le sentiment d’étouffer et je me réveille aussi fatiguée que lorsque je me suis couchée. Parfois il m’arrive même au réveil de devoir inspirer et expirer plusieurs fois avant de commencer ma journée, comme si j’étais restée sous apnée durant 2 min….

    Lors de ma bimax la chirurgienne m’a dit que mes fosses nasales étaient incroyablement petites.
    Je n’ai que 25 ans et je ressens déjà les effets dévastateurs de l’apnée du sommeil, je n’ose imaginer mon état dans le futur à 40-45 ans.

    Aujourd’hui j’envisage d’élargir mon palais et ma mandibule pour ensuite poser des 4 implants (prémolaires).
    Ma langue est enfermée dans un espace microscopique dur dur de ne pas toucher mes dents lorsque je parle ou déglutie.

    J’ai déjà subit une bimax + génioplastie, plus grand chose ne me fait peur ))
    De plus esthétiquement parlant j’ai le sentiment d’avoir un sourire de gamine de 12 ans tout en ayant un profil de vielle édentée, du fait d’avoir repoussé mes incisives en arrière mon profil est catastrophique…

    Pensez vous que cela est possible techniquement c’est-à-dire élargir les deux arcades par une chirurgie et ensuite avancer le bloc incisives canines pour poser les implants?

    Je tenais à vous remercier pour vos articles, ils sont très instructifs et passionnant !
    Merci

    tag #merci

    • Dr Jules dit :

      Il faut que vous procédiez par étapes.
      Rien ne sert d’envisager toutes sortes d’interventions dentaires ou chirurgicales tant qu’on ne peut diagnostiquer votre problème.
      Vous avez de la difficile à respirer par le nez et on vous a parlé d’une anomalie des fosses nasales, etc.
      Commencez par faire évaluer vos voies respiratoires en ORL. La bouche et le nez ne sont que les endroits par où entre l’air mais il peut y avoir obstruction à plusieurs endroits où se situent des obstructions. Rien ne sert d’élargir vos arcades si le problème est dans le nez ou ailleurs!

      Bien que ce soit plus rare (macroglossie), peut-être que votre langue est plus volumineuse qu’elle devrait l’être pour vos arcades dentaires? Ce serait à évaluer aussi…

      Vous mentionnez avoir des problèmes de respiration la nuit. Personne en vous a suggéré de faire faire une polygraphie cardiorespiratoire du sommeil (PCRS)? Ce serait une étape de base et essentielle.
      Je ne sais pas si la procédure que vous décrivez est « réalisable » dans votre cas mais la première chose à déterminer est d’évaluer si elle est indiquée ou pas.

      « … ma kiné maxillo facial m’a appris à garder la langue au palais et m’a expliqué que pour éviter la récidive je ne dois plus pousser sur mes dents et ne plus respirer par la bouche. « 

      Impossible de constamment garder votre langue dans cette position de façon volontaire.
      Pour en savoir plus sur la déglutition, lisez cette autre réponse « La déglutition est un arc réflexe »

      De plus, rien ne peut « garantir » qu’il n’y aura pas de récidive, peu importe les appareils ou les exercices que vous faites. Pour en savoir plus sur la rétention orthodontique et la stabilité des corrections.

    • bonsoir nala dit :

      Je viens de lire avec beaucoup d’attention, vos problèmes de respirationn, ma fille est agée de 41 ans et depuis 4 ans environ elle etouffe continuellement, va chercher sa respiration tres loin , se courbe en plus. Nous avons consulté chez pneumologues, cardiologues, rien !!!! on ne se préoccupe pas de son mal etre qui la detruit tant elle est malheureuse, la nuit le jour.
      UN ORL lui a fait un test du sommeil , et a indiqué que sa langue qui est tres souvent tres gonflée n’a pas de place vu sa petite machoire, et qu’il faudrait avancer la mandibule inferieure! Elle tombe le matin dans la douche tellement elle a manqué d’oxygène toute la nuit. Compte tenu des commentaires qui précedent, on a l’impression que nous cherchons l’esthetisme, mais pas du tout ma fille veut respirer normalement et on s ‘en fout royalement.

      Que devons nous contacter de compétent pour ce genre de probleme qui la ronge au quotidien.

      Est ce que le fait de decaler la machoire peut l’aider à respirer normalement qui peut nous le dire ? car à ce jour nous faisons le tour de France et nous n’avons pas de réponses fiables
      Merci pour votre aide nous sommes désespérés , elle est maman de 2 petits garcons qui la voient dans un desarroi total et nous sommes démunis et mal orientés surtout.
      Aidez nous si vous avez des contacts sérieux et merci claudie

      • Dr Jules dit :

        Vous semblez avoir consulté tous les spécialistes pertinents pour ce genre de problèmes mais il est malheureux qu’ils ne se concertent pas pour partager leur évaluation et conclusions pour tenter de trouver une solution.
        La position de la mâchoire peut affecter la respiration et contribuer à des troubles respiratoires du sommeil si elle est très reculée (rétrognathie mandibulaire) et dans un tel cas un traitement d’orthodontie et une chirurgie orthognathique peuvent peut-être aider.
        Peut-être qu’une consultation en orthodontie serait indiquée?

        ➡ Pour en savoir lus sur les malocclusions de type classe II(classe 2 – rétrognathie mandibulaire) et le traitement de telles malocclusions.

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (9 votes, moyenne : 4,56 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Prévenez-moi quand de nouveaux commentaires sont ajoutés.