• Quand les enfants dorment à l’occasion chez les grands-parents

    Quelle joie de permettre à son enfant de séjourner une nuit chez ses grands-parents. Cela permet au couple de se retrouver, aux enfants de vivre des expériences nouvelles et aux grands-parents de profiter de l’occasion de créer des liens chaleureux et de s’amuser avec eux. Il peut aussi s’agir d’aller dormir chez parrain ou marraine ou encore chez un autre membre de la famille.

    Certains parents y voient une opportunité en or, un répit salutaire pour avoir du temps en dehors de la cellule familiale, tandis que d’autres s’inquiètent car les grands-parents pourraient ne pas se conformer aux habitudes de sommeil de leur enfant (expliquées en détails et remis par écrit… par maman ou papa!) et craignent ainsi de voir l’éducation au sommeil si difficilement intégrés parfois, disparaître comme par enchantement.

    Associations différentes :
 Rassurez-vous tout de suite!

    Dormir chez les grands-parents et la routine du sommeil.La bonne nouvelle est que l’enfant s’adapte très bien à chaque individu et à son environnement. Parfois nous voyons des enfants mieux dormir chez les grands-parents que chez leur parent (et l’inverse aussi!). Cette situation se produit lorsque les associations créées lors de la préparation au sommeil et de l’endormissement sont différentes d’un adulte à l’autre. Par exemple, il est fréquent de constater que bébé s’endorme plus rapidement si c’est papa qui le met au lit au lieu de maman et vice versa. Lorsque les enfants dorment ailleurs, sans leur parent, il se crée alors de nouvelles associations en lien avec la période de sommeil. Parfois, elles sont inadaptées à un sommeil de qualité puisqu’elles rendent l’enfant dépendant de l’adulte pour s’endormir et parfois, elles sont adaptées, car elles permettent à l’enfant de développer son autonomie dans sa capacité à s’endormir et se rendormir seul, dans un autre milieu que le sien.

    Peu importe le chemin qui sera pris en matière de sommeil lorsque les enfants seront gardés la nuit ailleurs que chez eux, il est bon de savoir que les grands-parents, parrains, marraines, ou membres de la famille peuvent s’y prendre de façon différente pendant votre absence. Cela n’aura pas de répercussions de retour à la maison. Et si jamais, dans le pire des scénarios, il y en avait, elles se résorbent en une soirée (nuit) si le parent, de son côté, revient à ses bonnes habitudes de sommeil, soit celles qui prévalaient avant le découchage.

    Et s’ils font la même chose que les parents?

    Bien entendu, dans un monde idéal, les grands-parents et les parents reproduisent les mêmes façons de faire en matière de dodo (routine, conditions d’endormissement, horaire, etc…); c’est effectivement une bonne chose et c’est souhaitable. Mais dans le cas contraire, on peut accepter que les grands-parents puissent agir un peu (beaucoup!) différemment, sans porter préjudice au sommeil de l’enfant, lorsqu’il est de retour à la maison.

    Bonne sortie chers parents! 🙂

     

    Brigitte Langevin – Collaboratrice infoSommeil.ca
    Auteure, conférencière et formatrice agréée
    Spécialisée dans le domaine du sommeil
    Experte en éducation au sommeil
    www.brigittelangevin.com

1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (Aucune évaluation)
Loading...

Laisser un commentaire

Prévenez-moi quand de nouveaux commentaires sont ajoutés.